Overblog Suivre ce blog
Editer l'article Administration Créer mon blog
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 16:36

Tournoi de Clichy de septembre 2006. (Je sais je tarde un peu, mais comme dit le vieil adage : vieux motard que jamais".)

A ce tournoi, je joue des Vandales alliés Maures tardifs dans la poule parisienne. Une armée toute en douceur comme je les aime.

undefined


Après avoir rencontré et battus des arabes Fatimides et des chinois Han le samedi, le dimanche matin je suis confronté à une armée de samouraï que je n'arrive pas à battre et suis obligé de concéder une partie nulle. Après ces 3 rencontres, il semble que je sois classé dans la première partie de tableau et que mon adversaire de l'après-midi va être coriace.




Effectivement, je me trouve opposé à notre ami belge, Martin Steenwegge, qui joue ses redoutables Lithuaniens alliés Teutoniques. Et ce, pour une place sur le podium.... Podium que je ne verrai jamais comme vous allez pouvoir le constater.

Je déploie mon armée sur le flanc droit où mes Maures occupent un bois et me protègent. Mes groupes de guerriers sont prêts à en découdre. Ma cavalerie légère supérieures flanque mon aile gauche.

guerriers-vandales--2-.JPG
Face à moi, Martin déploie ses Lithuaniens composés principalement de cavalerie légère, de quelques auxiliaires, de l'artillerie et d'un bon groupe de cavaliers soutenus par des alliés teutons, classés Kn (S).

Il envoi ses auxiliaires prendre possession du bois où mes Ps (S) Maures ne pourront tenir le choc. Ma cavalerie alliée Lh (O) ne pourra contrer très longtemps son adversaire direct. Mes groupes de guerriers, grâce à une manoeuvre combinée et intelligente de Martin, ne trouvent rien en face d'eux à se mettre sous la Cavaliers-Maures-alli--s-des-Vandales.JPGdent. Les Kn adverses se retrouveront trop rapidement à mon goût sur le flanc de mes troupes à pieds que ma cavalerie ne pourra protéger.

La partie s'est finalement jouée en un peu plus d'une heure et j'y ai perdu 2 corps entiers de guerriers alors que mon adversaire n'a perdu que moins de 10 éléments. Même si ce fut une defaite pour moi, ce fut une remarquable bataille où Martin à bien joué le coup et remporté ainsi la deuxième place du tournoi et moi sui retombé dans les méandres du classement, terminant 12e de la poule parisienne.

Partager cet article

Repost 0
Published by Christophe - dans Rapports de batailles
commenter cet article

commentaires

thierry 05/01/2008 16:47

beau rapport de bataille, mon frère,j'attends avec impatience la suite