Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
25 mars 2008 2 25 /03 /mars /2008 23:07

Warmaster Ancients (WMA), le jeu d'histoire en 10 mm. Après quelques réflexions avec mon frère Thierry (merci mon grand), nous nous sommes engagés sur le sentier de WMA et avons choisi de peindre une armée en 1000 points. Notre choix a d'abord été un choix de coeur, THierry a opté pour des indiens et moi pour des carthaginois.

Il fallait ensuite choisir nos figurines et, après une nouvelle réflexion, nous nous sommes tournés vers les figurines Magister Militum qui semblent faire la quasi unanimité auprès des connaisseurs du 10 mm. Thierry a rapidement commandé ses troupes et les a quasiment peintes dans la foulée. Vous pouvez d'ailleurs admirer le travail sur son blog : figs.over-blog.com.

Moi, moins rapide que mon frère, je n'ai commandé mes troupes que mi mars et je les ai reçues milieu de semaine dernière (20/03). Quel pieds quand le petit paquet venant d'outre manche est arrivé dans le Poitou. Les figurines sont vraiement à la hauteur de tous les commentaires que j'ai pu lire et confirmait les dire de mon frère. La gravure est vraiment belle avec quelques poses variées.



J'ai donc commencé la mise en peinture jeudi soir dernier. J'ai commencé par les cavaliers légers numides. Le premier groupe est fini et le second est en cours d'achèvement. Une première plaquette de tirailleurs lybiens est également terminée. En l'espace de 4 jours, j'ai peint 12 figurines (soit 3 par jour) ce qui pour moi est un mini exploit. Le 10 mm se peint rapidement et la figurine est suffisamment grande pour s'éclater sur quelques détails. Voici donc ma première unité de numides, les autres arrivent prochainement.

 

 

 



Mes cavaliers numides sont de vraies peaux de vaches. Ils cherchent le romain et s'ils le trouve....... Ils le boufferont tout cru.
A bientôt pour la suite de mon armée où je vous présenterai la composition que j'ai choisie en 1000 points. 

Repost 0
Published by Christophe - dans Warmaster Ancients
commenter cet article
18 mars 2008 2 18 /03 /mars /2008 23:29
Cette nouvelle rubrique va traiter des livres que j'ai pu lire ou que je suis en train de lire et qui, bien évidemment, traitent d'histoire. Il est vrai que l'histoire avec un grand "H" a toujours inspéré les écrivains, certains s'étant même spécialisé sur un thême ou une civilisation, d'autres passant d'une période à une autre sans plus de problèmes que cela. On trouve effectivement des tas de livres sur tous les sujets et quelque soit notre période de prédilection, on trouve toujours de quoi se mettre sous les yeux. 

Pour ouvrir cette rubrique , j'ai choisi de vous présentez 5 romans de Cavana qui traitent de la période des grandes invasions et de l'apogée de la puissance franque sur les terres de gaule.

L'histoire commence avec les hordes d'Attila qui fondent sur l'Europe et qui sont stoppés aux champs cataloniques grâce à l'alliance entre Aetius et le peuple Franc. L'histoire se recentre sur Bouzil (un guerrier hun) qui tombe amoureux d'une jeune fille franque qui donnera naissance à un fils, Loup appelé le "hun blond", qui sera élevé dans l'entourage du roi Franc Childéric. C'est le titre du premier ouvrage dans lequel Loup (le héro), au travers d'une aventure épique, rencontrera les personnages haut en couleur de l'époque.

Fidèlement ressuscitée, l'histoire mérovingienne nous est contée avec beaucoup d'humour tout en collant à des personnages terriblement humains, drôles, cruels parfois, voire pathétiques. Après avoir mis le nez dans le premier livre de cette mini saga il est fort à parier que vous compléterez votre série des quatre autres ouvrages.

On peut les trouver en livre de poche, ou les commander, dans tous les magasins spécialisés type FNAC, Virgin, Leclerc (espace loisirs), Cultura, etc... Je vous donne les références en livre de poche =

* Le Hun blond N°14915
* La Hache et la croix N° 15122
* Le Dieu de Clotilde N° 15249
* Le Sang de Clovis N° 15490
* Les Reines rouges N° 30160

undefinedundefinedundefined

undefinedundefined


J'ai pris vraiment beaucoup de plaisir à lire ces livres. Ils se lisent rapidement et on y apprend ou ré-apprend pleins de choses sur cette période trouble de notre histoire, parfois peu connue. Les dialogues sont souvent teintés d'humour où les personnages parlent comme nous, c'est un peu du "Kamelott" avant l'heure.

Une plongée au coeur de l'époque mérovingienne où même les puristes devraient trouver leur compte.

Bonne lecture !!!!
Repost 0
Published by Christophe - dans Coin du lecteur
commenter cet article
26 février 2008 2 26 /02 /février /2008 01:02
J'ai commencé à peindre quelques allemands pour ma division de grenadiers. Mais compte tenu de ma rapidité en peinture, je ne suis pas encore prêt à jouer à FOG.

J'ai d'abord commencé par mon groupe de mitrailleuses puis par les plaquettes de mortiers de 80 mm.

undefinedundefined

undefined

                                                                  Commandement de compagnie

Ce premier groupe de combat est prêt à en découdre avec l'ennemi mais le combat risque d'être déloyal vu le petit nombre qui le compose.

undefinedundefined














                                                                   Voici le groupe dans son ensemble

undefined

Le HQ aura en protection un canon pupchen qui devrait permettre de retarder quelque peu l'avancée ennemie.

undefined





















Le tout transporté dans un joli Opel Blitz pour touristes armésundefined

Enfin, un tigre devrait se joindre à la partie histoire de donner un peu de lourdeur à l'ensemble. Mais il va falloir que je repasse une couche de gris sur le décalco histoire de supprimer cet effet de colle.undefined 

J'espère que mes troupes, une fois terminées, pourront atteindre le premier objectif, quand celui-ci sera occupé par une partie de notre Etat-major qu'il faudra sortir des griffes de nos ennemis

undefined


Il ne me reste plus qu'à peindre la quelque centaine de figurines que j'ai en stock dans mes tiroirs et hop... le tour sera jouer. Mais ça c'est une autre histoire car je m'égare un peu entre toutes les peintures de figurines que j'ai mis en chantier : une armée allemande FOW, des figurines de nains 28 mm pour SDA, des ajouts d'armées DBM pour jouer à FOG, des figurines de carthaginois 10 mm (Magister Militum) pour WMA, Mais également des anglais de l'Empire et des nordistes et sudistes pour l'ACW. Il va falloir que je m'organise.
Repost 0
Published by Christophe - dans Flames of War
commenter cet article
27 janvier 2008 7 27 /01 /janvier /2008 22:47
Les amérindiens m'ont toujours beaucoup plu et, depuis de nombreuses années, je me suis intéressé à leur civilisation et aux différents peuples qui la composent.

La règle Legend Of The Old West m'a permis de pouvoir trouver un compromis entre le jeu d'escarmouche avec figurines et mon envie de posséder une troupe de guerriers indiens. J'avais effectivement le choix entre différents tribus mais j'ai porté mon attention sur celle des Apaches.

Cochise-2-.jpggeronimo3-1-.jpg



















           Shi-Ka-Shi (cochise)                                                


                                                                                                                                               Go Khla Yeh (Géronimo)


Qui ne connait pas ce peuple du sud ouest des Etats-Unis dont la tribu la plus connue fut celle des Chiricahuas ? Même si certains connaissent le grand chef Shi Ke She sous le nom de Cochise, tous connaissent Go Khla Yeh (celui qui baille), sous le nom de Géronimo. 

Géronimo nacquit en 1829 en Arizona. Il combattu l'homme blanc pendant près de 40 ans et ne se résigna jamais à être mis avec les siens dans une réserve. Après s'être échappé à plusieurs reprises à la tête de quelques guerriers, il se rendit définitivement en septembre 1886. Il mourut en février 1909 d'une pneumonie à fort sill.

Voici donc mon petit groupe de guerriers apaches. Il n'ont fait que 3 partie de Lotow. La première a été un vrai massacre pour mes guerriers mais pour les deux autres, ils ont fait honneur à leurs ancêtres.

undefined



undefinedundefined

undefined

Ma bande de guerriers Chiricahua est prête à en découdre avec les hommes blancs.



undefinedundefined








Compte tenu du peu de temps dont je dispose pour peindre et en plus sachant que j'ai parfois du mal à m'y mettre, c'est mon frère Thierry (merci mon grand) qui a peint toutes ces figurines.

Repost 0
Published by Christophe - dans LOTOW
commenter cet article
21 janvier 2008 1 21 /01 /janvier /2008 20:02
William Wallace est l’un des plus grands héros de l’Écosse et le leader incontesté de la résistance écossaise à la fin du 13e siècle. William Wallace est né en 1270 à Ellerslie (Eldersie aujourd’hui) en Ayrshire en Écosse

undefined
 William Wallace

Pendant une très courte période (1297 - 1298), William Wallace conduira les clans écossais mais ne pourra rallier la noblesse d'Ecosse qui se déchirera pour la possession du trône.  Il mourru en 1305 après avoir été dénoncé et capturé par les anglais.

1) La bataille de Stirling

L’un des plus grands exploits de Wallace fut sa victoire sur les anglais lors de la bataille de Stirling. Le 10 septembre 1297, l’armée anglaise, forte de 50.000 piétons et 1.000 cavaliers, dirigée par John de Warren, rejoignait les garnisons anglaises du château de Stirling pour livrer bataille à Wallace et ses hommes et reprendre le contrôle du territoire écossais.
 
Face aux troupes anglaises, Wallace, qui s’était rallié avec Sir Andrew de Moray, alignait environ un peu plus de  16 000 soldats dont un tout petit contongent de 150 cavaliers. En comparaison des anglais, les guerriers écossais étaient pauvrement armés et n'avaient aucune expérience ou formation au combat, mais leur volonté de rester des hommes libres en faisait des adversaires redoutables.

Wallace laissa la moitié de l'armée anglaise franchir le pont de stirling avant de refermer son piège et d'anéantir les troupes du roi Edouard 1er. En une heure, les Anglais perdirent près de 1.000 chevaliers et environ 5.000 fantassins. 

Les anglais ayant été défait dans le sud de l'Ecosse il s'en suivra de nombreuses escarmouches que les troupes de Wallace remporteront. William Wallace constitue une armée d'invasion et décide de marché vers le nord de l'Angleterre.

undefined

2) la bataille de Falkirk

En 1298, le roi d'Angleterre décide d'envahir le nord de l’Écosse. Le but, outre d'attirer William Wallace et ses hommes hors de l'Angleterre pour qu'ils viennent défendre leurs terres, est d’écraser les indépendantistes écossais et leur chef. Edouard 1er, à la tête d'une armée de plus de 12.000 fantassins et 2.000 cavaliers attaqua l'armée écossaise dirigée par Wallace et forte de 9.000 guerriers et 500 cavaliers tout près de Falkirk. 

Solidement encré sur leurs positions, les écossais ne bougeait pas. Cette attitude statique allait causé le malheur des fils d'Ecosse. Les schiltrons écossais furent anéantis par une pluie de flèches des archers anglais.

Les écossais furent défait et perdirent un grand nombre de combattants. Wallace fut obligé de battre en retraite et sa réputation militaire fut complètement détruite. Il se cacha pendant les années qui suivirent la défaite de Falkirk
 
En 1305, Wallace fut trahi par un de ses chevaliers, oeuvrant sous le service d’Edward 1er, et fut capturé par les anglais tout près de Glasgow. Amené à Londres où il subit un procès pour traîtrise envers le roi d’Angleterre, il fut exécuté le 23 août de la même année. Son corps fut démembré et ses restes furent exposés aux quatres coins du royaume d'Angleterre.
 

3) La bataille de Bannockburn
 undefined
Près de 10 ans après la mort de Wallace en 1314, Robert de Bruce, héritier légitime du trône d'Ecosse qui avait été couronné roi en 1306, mena une armée d’écossais, plus déterminés que jamais à venger Wallace et à se battre pour leur liberté.

A la tête d'une armée de 9.000 hommes, Robert de Bruce écrasa l'armée anglaise forte de 25.000 hommes de Ediouard II, fils de Edouard 1er. La bataille dura deux jours au bout desquels les écossais avaient gagné leur liberté et leur indépendance.



                                                                                                                                                               Robert de Bruce


En 1995, Mel Gibson réalisa et interpréta le rôle de William Wallace dans le film Braveheart qui remporta 5 Oscars dont celui du meilleur film. Malgré quelques petites erreurs, ce film est vraiment à recommander et relate bien cette période trouble de la révolte des écossais durant le moyen-âge.

undefinedundefined








Repost 0
Published by Christophe - dans Histoire
commenter cet article
13 janvier 2008 7 13 /01 /janvier /2008 00:00

En plus de pousser du plomb et de manipuler le pinceau, j'adore jouer à des jeux de stratégie en temps réel sur mon PC.

Le premier jeu de stratégie temps réel auquel j'ai joué a été la série des Ages of Empire. Très bonne série qui a su évoluer avec le temps mais dont l'un des inconvénients, pour moi, est le nombre trop limité d'unités. Les graphismes sont beaux et les scénarios diversifiés. Vous avez accès à un grand nombre de civilisations ayant chacunes des techniques et des technologies propres. 
undefined    undefined     undefined   undefined

Le 1er volet couvre la période antique
Age of Empire II + extension couvre la période médiévale et âge sombre
Age of Empire III + extension (notamment Wars Chiefs) couvre du 16e au 19e, les guerres de colinisations

Je ne connais pas le 3e opus  de cette série et ne peut y apporter un jugement. Sachez également qu'il existe une extension de la série basée sur la mythologie.


undefined


D'autres jeux comme la série des Cossaks offrent un plus grand nombre d'unités possibles sur le champ de bataille, jusqu'à 10.000 combattants. Le dernier de la série "Napoléonic Wars", centré sur les guerres et campagnes du 1er empire, est assez difficile à jouer mais est très représentatif de l'esprit Cossak.



undefined



La série des Américan Conquest ressemble de très près à celle de Cossak mais est basée, comme son nom l'indique, sur la conquête de l'Amérique, sa colonisation, les guerres franco-anglaises, la guerre d'indépendance et celle de sécession.






undefined
undefined
La série que je préfère pour le moment et à laquelle je joue très régulièrement, ce qui n'est pas sans conséquence sur l'avancée de mes travaux de peinture de figurines, est celle des Total War, et notamment Rome Total War et son extension Barbarian Invasion. 

        





Le concept est vraiement intéressant. Vous construisez la grandeur de votre peuple au travers de son développement, tant politique que militaire. Vous devez gérer sur une carte 3D vos différentes villes, déplacer vos armées, créer des unités, fabriquer de nouveaux bâtiments, faire croitre votre population tout en gérant vos finances. L'agriculture et le commerce avec d'autres peuples vous apportent des richesses, mais la construction de nouveaux bâtiment ou même l'entretien de vos armées vous coûtent chers. A vous de bien gérer.

undefined

Les Burgondes chargent les légionnaires romains

Sur la carte, vos troupes sont représentées par un personnage portant une bannière. Plus la bannière se remplie d'une couleur (différente suivant les peuples), plus votre armée compte de nombreuses troupes. Les batailles sont visualisées de manière très rapprochées.Vous manipulez des groupes de bataille qui, en fonction du terrain et des adversaires, peuvent être rapidement fatigués, voire démoralisés, ou bien rester frais et dispo pour attaquer d'autres troupes ennemies.

undefined

phalange grec en marche

Les graphismes sont superbes et vous avez une possibilité de zoom avant ou arrière qui vous amène au coeur de l'action ou bien vous permet de contempler le champ de bataille et prendre plus rapidement les décisions qui s'imposent.

undefined     





Je ne connais pas encore Medieval Total War qui vient de sortir mais cela doit être dans la même veine que RTW. Je pense que cela fera l'objet d'un cadeau ultérieur.

Repost 0
Published by Christophe - dans Jeux de stratégie PC
commenter cet article
9 janvier 2008 3 09 /01 /janvier /2008 23:39

Je suis en train de préparer un clan de nains pour jouer à SDA. Pour m'aider dans cette tâche j'ai d'abord acheter la boite de guerriers nains vendue par Games Worshop. Cette boite contient 24 figurines en plastique bien gravées qui ser répartissent comme suit : 

- 8 archers
- 8 guerriers avec hache de jet et bouclier 
- 8 guerriers avec hache à 2 mains

dwarf-kings-1-.gif

J'ai compléter ce groupe par un commandement (vendu en blister) représenté par un capitaine et un porte-bannière. J'ai enfin ajouté à l'ensemble 2 seigneurs nains, Daïn et Balin, vendus également sous blister.

Les figurines sous blister sont toutes en plomb et d'une gravure remarquable.

em4b-1-.jpgem6b-1-.jpg
      







        Rangers et guerrier nain 
       (peinture games workshop)













Enfin, pour me permettre de constituer dans les règles mon clan, je me suis offert (même si le Père Noël est déjà passé) le livre des listes d'armées "Légions de la Terre du Milieu". Ce livre, qui reprend tant les armées du Bien que celles du Mal, est très bien fait et présente de très belles photos des figurines peintes, ce qui peut nous aider dans le choix de nos couleurs.

Chaque liste d'armée propose des alliés possibles auxquels vous pouvez recourrir et qui vous permet de compenser une faiblesse de votre armée de base. Par exemple les clans nains ne disposent d'aucune cavalerie et prendre un allié qui en dispose peut être intéressant. 

Je ne sais pas encore quel clan je veut jouer mais notons que pour les nains, le livre propose 3 listes d'armées possibles : Le peuple de Durin, le clan de Khazad-Dûm (celui qui vivait sous les Monts Brumeux) et enfin celui de Erebor (le plus grand royaume nain mené par Daïn Pieds de Fer et secondé par Balin). 

Mon choix, pas encore arrêté, semble toutefois s'orienter vers Erebor comme vous pourriez vous en douter.

En tout cas, il ne me reste plusqu'un truc à faire avant de composer mon armée dans le moindre détail : PEINDRE LES FIGURINES !!! et c'est pas une mince affaire pour moi, j'avance aussi vite qu'un âne qui recule, c'est dire si je suis rapide en peinture. 

Bon j'ai commencé il y a peu de temps, j'ai déjà fait deux figurines, mon 1er capitaine et son porte-bannière. Je m'attèle à faire le reste et vous ferai suivre l'avancer de mon laborieux travail. Donc voici, mes 2 premières figurines :

undefinedundefined
porte-bannière                                                                                                                                         Capitaine nain 

undefined


Je vous présenterai dans un prochain article consacré au jeu SDA, et si je l'ai réalisé, ma liste d'armée nains en 500 points.

Repost 0
Published by Christophe - dans Seigneur des Anneaux
commenter cet article
2 janvier 2008 3 02 /01 /janvier /2008 16:36

Tournoi de Clichy de septembre 2006. (Je sais je tarde un peu, mais comme dit le vieil adage : vieux motard que jamais".)

A ce tournoi, je joue des Vandales alliés Maures tardifs dans la poule parisienne. Une armée toute en douceur comme je les aime.

undefined


Après avoir rencontré et battus des arabes Fatimides et des chinois Han le samedi, le dimanche matin je suis confronté à une armée de samouraï que je n'arrive pas à battre et suis obligé de concéder une partie nulle. Après ces 3 rencontres, il semble que je sois classé dans la première partie de tableau et que mon adversaire de l'après-midi va être coriace.




Effectivement, je me trouve opposé à notre ami belge, Martin Steenwegge, qui joue ses redoutables Lithuaniens alliés Teutoniques. Et ce, pour une place sur le podium.... Podium que je ne verrai jamais comme vous allez pouvoir le constater.

Je déploie mon armée sur le flanc droit où mes Maures occupent un bois et me protègent. Mes groupes de guerriers sont prêts à en découdre. Ma cavalerie légère supérieures flanque mon aile gauche.

guerriers-vandales--2-.JPG
Face à moi, Martin déploie ses Lithuaniens composés principalement de cavalerie légère, de quelques auxiliaires, de l'artillerie et d'un bon groupe de cavaliers soutenus par des alliés teutons, classés Kn (S).

Il envoi ses auxiliaires prendre possession du bois où mes Ps (S) Maures ne pourront tenir le choc. Ma cavalerie alliée Lh (O) ne pourra contrer très longtemps son adversaire direct. Mes groupes de guerriers, grâce à une manoeuvre combinée et intelligente de Martin, ne trouvent rien en face d'eux à se mettre sous la Cavaliers-Maures-alli--s-des-Vandales.JPGdent. Les Kn adverses se retrouveront trop rapidement à mon goût sur le flanc de mes troupes à pieds que ma cavalerie ne pourra protéger.

La partie s'est finalement jouée en un peu plus d'une heure et j'y ai perdu 2 corps entiers de guerriers alors que mon adversaire n'a perdu que moins de 10 éléments. Même si ce fut une defaite pour moi, ce fut une remarquable bataille où Martin à bien joué le coup et remporté ainsi la deuxième place du tournoi et moi sui retombé dans les méandres du classement, terminant 12e de la poule parisienne.
Repost 0
Published by Christophe - dans Rapports de batailles
commenter cet article
26 novembre 2007 1 26 /11 /novembre /2007 17:12

Bonjour cher lecteur et bienvenu sur  FIGOS.

Ce blog est consacré à l'histoire en général et au
 jeu d'histoire avec figurines en particulier.

Cela fait maintenant plusieurs années que je pratique ces jeux dénommés "wargames" que l'on pourrait assimiler à de grandes parties d'échec historiques. Les pions ou pièces sont représentés par des figurines dont l'échelle varie, la plupart du temps, de 6 mm à 25 mm, suivant les règles jouées.

Le plaisir est triple : étudier l'histoire d'un peuple ou d'une armée que l'on souhaite jouer, composer les armées que l'on désire manipuler sur les tables de jeux et peindre les figurines qui représenteront les troupes. Une activité passionnante mais chronophage et surtout ludique tout en étant instructive.

Je n'ai pas l'intention, ici, de présenter en long, en large et en travers ce qu'est le jeu d'histoire. Je ne vais pas me lancer dans l'une de ces dissertations fastidieuses qui risque d'ennuyer le néophyte que vous êtes peut être ou bien qui risque de lasser le connaisseur que vous êtes sûrement.

En ce qui me concerne, j'ai pratiquer, au cours de ma "carrière" de wargamer, peu de règles mais celles avec lesquelles j'ai joué et que je joue encore m'apportent énormément de plaisir (Fire and Fury, DBA, DBM, Lotow, etc...). J'ai pu jouer à ces jeux au sein de l'un des nombreux club de la région parisienne la Barrière de Clichy (BACL) pendant près de 10 ans. 

Au passage, je tiens à saluer et à remercier pour leur gentillesse les membres de cette petite communauté de doux dingues comme moi : Christophe (le Président, Mr monte-charge), Laëtitia (la femme du Président et la  seule fille), Pierre (mon ami dessinateur et râleur, Mr Brig and Buy), Samir (mon ami du Monténégro, Mr chance aux dés), Eric Longueville (l'homme de la DGI qui aime la bière), Pascal Moget (gentillesse faite homme) et Pascal Grosjean (petit mais costaud), Jean-Paul (archer émérite et champion de DBA), Thierry (mon frère et l'un des meilleurs peintres du circuit), Bruno (le Grand Maître, champion de DBM), Robert (mon ami de Hollande), Fred (l'inégalable organisateur de la bibliothèque), Lionel Morvan (Mon ami de la sécurité) et Lionel Martinez (mon contrôleur fiscal), Laurent (le cow-boy de Clichy et shériff à la SNCF), Dan (le peintre le plus lent de l'histoire), Eric Steier (champion napoléonien) Claude (le fondateur et ancien Président). Pardon à ceux que j'aurai pu oublier mais qui restent dans mon coeur.
undefined
En définitive, ce blog traitera autant d'histoire avec un grand "H" que de figurines.

Vous pourrez également, grâce aux liens que vous pouvez trouver à gauche, vous rendre sur d'autres sites ou d'autres blogs relatifs au jeu d'histoire avec figurines (notamment celui de Thierry - mon frère - qui est excellent).

Repost 0
Published by Christophe
commenter cet article