Overblog Suivre ce blog
Administration Créer mon blog
28 mai 2009 4 28 /05 /mai /2009 23:38

Après deux batailles ADG et une victoire partout entre Thierry et moi, il fallait que nous nous départagions. Nous devions donc faire la belle et là, après avoir goûté la saveur sucrée de la victoire lors de la seconde partie, il fallait que je continue sur ma lancée.

Nous avons donc décider d'opposer mes arméniens (époque Tigrane) aux romains de Thierry. Ayant déjà affronté les romains lors de notre premier affrontement, mon frère ne pouvait pas m'opposer la même composition d'armée et décida de remanier ses troupes.

Mes arméniens comptent dans leurs rangs les troupes suivantes :

- 1 général stratège (Tigrane le Grand)
- 1 général compétent
- 1 général ordinaire
- 6 unités de cataphractes impétueux
- 2 unités de cavalerie lourde impétueuse
- 5 unités d'archers à cheval
- 6 unités de fantassins moyens
- 2 unité d'archers médiocres

Soit 21 unités au total (niveau du seuil de démo de l'armée).

De son côté les romains alignent les troupes suivantes :

- 3 généraux (je n'ai plus en tête leur niveau mais ils étaient bons les bougres)
- 5 unités de légionnaires élites
- 1 unité d'archers
- 4 unités d'auxiliaires élites
- 2 unités de cavalerie légère
- 6 unités de cavalerie moyenne
- 1 unité de cavalerie lourde

Soit 19 unités au total (niveau du seuil de démo de l'armée)











Déploiement arménien :

Mes deux premiers corps se trouvent de chaque côté d'une colline centrale derrière la quelle se trouve mon 3e et dernier corps composé uniquement de fantassins et qui est non visible pour l'ennemi.




















Déploiement romain :

Les auxiliaires soutenus par les archers et la majeure partie de la cavalerie vont occuper le flanc gauche romain tandis que les légions, au centre, sont soutenues par peu de troupes montées.















L'initiative est aux romains qui avancent vite sur l'aile gauche. Face à eux, les archers légers chevauchent à leurs rencontre pour les retarder afin que le corps de cataphractes se déploie et se positionne de la façon la plus efficace possible.

La légion avance prudemment ne sachant pas ce que cache la colline. Les cavaliers de soutien sur son flanc droit vont vite apprendre à leur dépend que les archers légers arméniens sont d'excellent tireurs et qu'ils sont appuyés par des troupes lourdes et montées.

Après deux tours, les guerriers arméniens se présentent sur la crête de la colline, flanqués à leur droite d'archers à pied.


















Les légions, se sentant menacées sur leur flanc droit, commencent à se réorienter, en partie, pour faire face aux cavaliers arméniens et refuser le flanc. Mais les romains subissent une pluie de flèches et perdent rapidement des points de cohésion.

De l'autre côté, les auxiliaires romains sortis des brousailles se sont déployés avec leur cavalerie moyenne mais les cataphactes arméniens, qui leur font face, subissent quelques tirs et font demi tour pour mieux se repositionner avant de lancer la charge. Plus lourds et mieux armés que la cavalerie romaine, les cataphractes vont faire la différence en quelques tours tandis que les auxiliaires poussent à l'extrémité de l'aile mes sont retarder dans leur avance par les archesr légers à cheval de Tigrane.


















Au centre, deux unités de légion se retrouvent seules. C'est le moment pour les guerriers arméniens de charger. Même sir les légionnaires sont plus puissants, les arméniens sont plus nombreux et se trouvent soutenus par deux unités de cataphactes.

L'aile droite romaine commence à flancher et l'aile gauche n'est pas mieux, c'est le moment de donner le coup de boutoir.

Thierry, voyant la déferlante arriver et entrer au contact avec deux unités de légions en ramène deux autres pour essayer de faire la différence.


















Les deux premières unités romaines ont plié sous le nombre et ont été détruites avant que les renforts n'arrivent. Ces derniers, une fois seul, ont dû affronter la vague arménienne et n'ont pas pu y résister.


Malgré l'arrivée du général en chef venu au combat avec ses troupes, celles-ci ont été balayées. Les cataphractes ont donné le coup de grâce.

Résultat final, l'armée romaine a été très largement battue tandis que mes arméniens n'ont perdu qu'une unité sur toute la bataille.

Ce fut une très belle bataille et il est vrai, je dois le reconnaître, que j'ai eu de bons dés aux combats, notamment contre les unités de légion. Le harcèlement avec les cavaliers légers a payé car les tirs ont permis de grignoter quelques points de cohésion, par-ci par-là, sur différentes unités ce qui a affaiblit les troupes romaines avant le choc final.

Repost 0
Published by Christophe - dans Rapports de batailles
commenter cet article
21 mai 2009 4 21 /05 /mai /2009 23:49
Maintenant que j'ai laissé beaucoup de temps s'écouler sur le rapport de batailles ADG (1ere partie) où mon frère a remporter une victoire, je vais pouvoir mettre en ligne ses deux défaites qui ont suivi.

La seconde bataille opposa mes carthaginois aux babyloniens de Thierry.

                     Déploiement carthaginois                                                                       déploiement assyrien 



























Carthaginois : au premier plan (aile droite), les cavaliers numides (Lh javelot)  flanquent la cavalerie gauloise (Cv moyenne). Au centre, la cavalerie punique (Cv lourde) gardée en réserve derrière les lanciers d'Afrique (lanciers lourds) accompagnés de deux groupes de numides (Lh javelot). Enfin en arrière plan (aile gauche), les auxiliaires ligures (fantassins moyens) et la milice punique (lanciers moyens) couverts par des javeliniers (inf légère javelot).

Assyriens : Au premier plan (aile gauche), la cavalerie lourde. Au centre, les imposants chards lourds et à l'arrière plan (aile droite) l'infanterrie composée de lanciers.
















                                                          Les lanciers sont prêts à en découdre de chaque côté.

Hannibal envoi sa cavalerie légère harceler le centre ennemi. L'excitation gagne l'armée adverse et l'agacement gagne son général en chef qui fait monter ses chars lourds au combat. Les chars arrivant, les lanciers carthaginois se déploient et ancrent un de leur flanc à la colline, près à recevoir recevoir la charge des chariots lourds. Ces derniers arrivent vite sur leur cible mais, heureusement, ils n'arrivent pas en bloc. Les premiers chariots auront perdus des points de cohésion avant que les renforts n'arrivent. Après quelques tours de combat et un peu de chance au dé, les lanciers réussissent à détruire leurs adversaires, éliminant le centre assyriens. 

De leur côté; les lanciers assyriens vont recevoir la charge de l'infanterie moyenne ligure et les lanciers moyens puniques. Ces derniers voyant leur centre bien engagé avec les chars ennemis décident de monter à l'attaque en sortant de la brousaille où ils s'étaient alignés. Malgré leur nombre plus important, les carthaginois seront contenus sur cette aile et subiront quelques pertes.

A l'opposé, sur l'aile de cavalerie, les gaulois encaisseront le premier choc et y résisteront. Légèrement plus nombreuse, la cavalerie carthaginoise arrive à faire la différence et respousse l'assaillant, lui infligeant des pertes sérieuses.

L'aile gauche assyrienne est battue, le centre est éventré et l'aile droite commence à sentir la pression de la défaite.

Au final, Carthage l'emporte. 

1 victoire partout, il reste à faire la belle. 

A suivre. 
Repost 0
Published by Christophe - dans Rapports de batailles
commenter cet article
5 mai 2009 2 05 /05 /mai /2009 01:01

Nous avons profité de la venue de mon frère dans le Poitou pour faire quelques parties ADG. La première bataille que nous avons fait a opposé l'armée gauloise aux romains de César. Thierry menait les fils de la Louve.

Cette partie était comme une initiation finale à ADG pour moi, Thierry ayant joué un peu plus à cette règle. J'allais faire ma 3e partie sur ADG et m'apercevoir, à mes dépends, que la connaissance de la règle, ainsi qu'un bon niveau de commandement est important.

Le déploiement gaulois couvrait la longueur de la table tandis que celui des romains était concentré face à mon aile droite et une partie de mon centre.

Thierry a su tirer partie du terrain et s'y est bien ancré. Outre le fait d'être un excellent peintre de figurines, mon frère est également un bon joueur. Se déploiement son efficace et redoutables. Les seuls avantages qu'il ait sur moi sont : quelques parties supplémentaires, un très bon commandement et des troupes boostées à mort, quasiment toutes élite. Dur, dur !!!!!!!                                              

                               Gaulois                                                                                                   Romains
      

Bien regroupés les romains ont contré aisément l'avancée gauloise. Ma cavalerie placée sur l'aile gauche n'avait pas grande opposition et le terrain m'empêchait de pouvoir prendre de flanc les troupes de Thierry qui s'y étaient accrochées. Une fois descendu de sa colline, la légion fit face à mes guerriers lourds et ma cavalerie. Pour moi c'était déjà trop tard, je ne pouvais plus manoeuvrer. Au centre, les gaesati ont été stoppés par les redoutables auxiliaires et la cavalerie lourde, tandis qu'une autre partie des auxiliaires ralentissaient l'avancée de l'infanterie moyenne sur mon aile droite et le cenre était occupé par la légion qui attendait de peid ferme mon infanteir lourde.

















Les combats ont été rudes. Ce fut une boucherie. Les gaulois, malgré leur nombre, n'ont pu venir à bout des romains. Ces derniers, au bord de la rupture (15 point de pertes sur 16 maximum), ont finalement réussi à remporter la bataille. Leur qualité "élite" leur a sauvé la mise à quelques reprises durant la partie. Finalement, le romain.... C'est costaud et Thierry les a vraiment bien joué. Félicitations à lui.


Thierry a gagné cette bataille mais pas la guerre. Ce n'est que partie remise. Nous nous sommes rencontrés 2 jours plus tard avec deux autres armées... A suivre.

Repost 0
Published by Christophe - dans Rapports de batailles
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 00:43

                                                                               OYE !!! OYE !!!

Un tournoi F.O.G est organisé sur Poitiers


DATE : 23 et 24 MAI 2009

Lieu :  FONTAINE LE COMTE

Période des armées pouvant être jouées : de - 600 avant JC à 600 après JC.

Taille des armées : 800 pts

Prix d'inscription : 15 euros comprenant repas du midi et petits déjeuners.

Possibilité de se faire héberger chez les joueurs de Poitiers

Renseignements / organisation : Olivier MARCEAU =>
o.marceau@wanadoo.fr


ATTENTION PLACES LIMITEES

Repost 0
Published by Christophe - dans Tournois
commenter cet article
30 avril 2009 4 30 /04 /avril /2009 00:23

L'armée carthaginoise en 10 mm est en cours d'achèvement. J'en vois presque le bout avant qu'elle soit opérationnelle pour une premier affrontement en 1.000 points. Ensuite, la volonté est de pousser jusqu'à 1.500 points, mais là c'est encore une autre paire de manches.

Le premier élement de mon unité de lanciers citoyens  été présenté il y a quelques semaines, voici l'unité entière


La cavalarie gauloise est également terminée, mais les socles restent à finaliser.













Le premier élément de ma seconde unité de cavalerie de choc


























Enfin, le premier élement de mon unité de scutarii. Les autres ne sont pas encore sous le pinceau.













J'ai également terminé le 1er élément de ma seconde unité de javeliniers (unité légère) qui sera composée de numides alors que la première était composée de lybiens. Il seront montrés plus tard, une fois soclé.
Repost 0
Published by Christophe - dans Warmaster Ancients
commenter cet article
21 avril 2009 2 21 /04 /avril /2009 10:49

Cela fait plusieurs semaines que je n'ai pas touché à mon blog. Je m'en excuse auprès de tous les visiteurs qui n'ont donc pas vu grand chagement depuis le début d'année. Je vais donc tâcher de m'en occuper plus régulièrement.

J'ai profité de ce temps, outre pour partir en vacances, pour peindre quelques figos de gaulois et quelques figos 10 mm pour mon armée carthaginoise à Warmaster.

Je vous livre donc ici quelques figos Xyston que j'ai reçu et sur lesquelles j'ai commencé à appliquer de la couleur.

                                                                                     Des solduriiP4201838
P4201824















                                                                               

 

Des nobles Gaesati

P4201832
P4201840 - Copie

P4201841P4201843












 
                                                                                           Noble gaulois

P5242043
                                                                                     VERCINGETORIX

P4201847

Je continue la peinture de cette armée. La prochaine étape sera de présenter un élement complet et soclé.

Repost 0
Published by Christophe - dans ART DE LA GUERRE
commenter cet article
8 janvier 2009 4 08 /01 /janvier /2009 23:09
Parallèlement à la peinture de mon armée carthaginoise en 10 mm pour WMA, j'ai très très envie de me faire une belle armée gauloise, bien sauvage comme je les aime avec de belles figurines.

Ceux qui me connaissent savent que j'ai déjà une armée gauloise que je jouais à DBM. Mais l'arrivée de la nouvelle règle de Hervé Caille : L'ART DE LA GUERRE qui me branche vraiment bien, et qui nécessite finalement peu de figs, m'encourage à réaliser une nouvelle armée uniquement pour cette règle.

De plus, je suis faible devant la tentation et les oeillades que me font les barbares Corvus Belli ou Xyston quand je vais sur leur site m'incite fortement à renouveler mes troupes.

Pour les gaulois j'aurai deux compositions d'armée ; l'une en - 300 avant JC (conquête de Brennus) et l'autre juste avant la guerre des Gaules en - 61 avant JC.

Je vous livre ici mon armée gauloise emmenée par le grand Brennus qui pilla Rome.

1er Corps : (10 unités)
Général compétent - Brennus (himself) (2 pts)
7 unités de guerriers, HI impétueux (28 pts) 
3 unités de cavaliers moyens (12 pts)

2e corps : (7 unités)
Général ordinaire (0 pt)
4 unités de Gaesati, MI impétueux élite (20 pts)
3 unités légères, LI arc (6 pts)

3e corps : (8 unités)
Général ordinaire (0 pt)
6 unités de guerriers, MI impéteux (24 pts)
2 unités de chars légers (8 pts)

Total de l'armée : 25 unités (niveau de perte de l'armée) pour 100 pts

J'ai d'ailleurs commencé par peindre mon premier gaesati, j'adore cette troupe de sauvages d'élite. Pour faire d'ailleurs ce corps d'élite je vais commander les figos Xyston dont je trouve la gravure vraiment exceptionnelle. Je vous laisse juge.


Les javeliniers ont des poses remarquables.... le reste n'est pas mal non plus.



Les épéistes, prêts à trancher du civilisé.



Les porte-enseignes et musiciens, histoire de décorer et mettre un peu d'ambiance festive dans la boucherie qui s'annonce. 



Les chefs de guerre, les plus félés de tous, c'est eux qui auraient inventé le jeu  de la boule (avec la tête de leurs ennemis).

De voir de tels gravures donne vraiment envie, n'est-ce pas ? Alors je vais me faire plaisir et je vais les enrôler dans ma future nouvelle armée gauloise.



Repost 0
Published by Christophe - dans ART DE LA GUERRE
commenter cet article
1 janvier 2009 4 01 /01 /janvier /2009 00:01

Je vous présente tous mes voeux, à vous ainsi qu'à vos proches, pour cette nouvelle année 2009.






Plein de bonnes choses, de bonheur, de jeux et de FIGOS.
Repost 0
Published by Christophe
commenter cet article
7 décembre 2008 7 07 /12 /décembre /2008 23:35
J'ai bien du mal à peindre aussi vite que je le voudrais. j'avance lentement mais sûrement. Je ne sais pas si je serai prêt pour le tournoi WMA envisagé chez mes amis des IPO. Mais en tout cas je vais essayer.

Voici les dernières réalisations en cours de finition. Et il y en a d'autres qui se trouvent déjà sous les pinceaux.

Après les vétérans d'Hannibal... L'infanterie punique avec un socle qui n'est pas terminé.

















La cavalerie de choc n'est pas en reste et le premier élément commence à gonfler les effectifs de l'armée.




















Enfin, nous poursuivons avec les redoutables mercenaires espagnols qui n'en sont qu'à leur début. Pas mal de petits points de détails restent à finaliser, notamment le bouclier de ces jeunes gens.



















Je travaille donc ces trois unités en même temps. Cela me permet de diversifier un peu la peinture et me donne l'impression d'aller plus vite. Une fois ces trois unités terminées, il me restera à peindre pour réaliser ma première version de liste carthaginoise une unité de tirailleurs (infanterie légère) et une de cavaliers numides.

Cet ensemble sera complété par 3 autres unités pour pouvoir jouer en campagne. Très certainement, une unité d'infanterie punique (45 pts), une unité de tirailleurs à pieds (30 pts) et une unité de cavalerie légère (60 pts).
Volontairement, je n'ai pas pris de gaulois dans cette première version. Nos ancêtres cheveulus feront partis d'une armée en 1500 pts. Mais là, on est limite dans la science-fiction.
Repost 0
Published by Christophe - dans Warmaster Ancients
commenter cet article
17 novembre 2008 1 17 /11 /novembre /2008 23:11
L'ART DE LA GUERRE est une nouvelle règle française dédiée à la période antique / médiévale. Cette règle a été conçue par Hervé Caille qui n'en est pas à son coup d'essai puisqu'il est l'auteur de la règle Blitzkrieg basée sur la 2e guerre mondiale.

L'ART DE LA GUERRE est une règle conçue par un joueur pour les joueurs. J'ai eu le plaisir d'affronter Hervé lors d'un tournoi par équipe à Levallois sur la règle DBM. Nous avions joué Daces contre Daces et ce sont les Daces du sud qui ont gagné (j'ai eu plus de chance, c'est tout).

N'étant pas encore convaincu par FOG et préférant la langue de Molière à celle de Shakespeare, j'ai donc commander cette nouvelle règle et reçu quelques jours après ma commande, ce superbe ouvrage :



Cet ouvrage comporte 217 pages avec une présentation soignée et claire. Un sommaire vous accueille au début pour vous permettre de vous y retrouver et un index alphabétique inscrit en dernière page vous permet de ne pas vous perdre et d'aller encore plus rapidement là où vous souhaitez.

Les règles à proprement parlé sont sur 58 pages en comptant le placement et les types de terrain. Ces règles sont vraiement simples, claires et bien écrites. Le système de jeu me semble fun et innovant et me paraît, dans la réalisation, se rapprocher plus de la réalité historique, ce qui n'est pas pour me déplaire.

Je ne vais pas faire ici de commentaire ou d'analyse des règles, je préfère vous laisser la découvrir vous-même. Pour cela je vous invite à vous rendre sur le site officiel de la règle : www.artdelaguerre.fr.

Vous y trouverez non seulement les informations dont vous avez besoin et le bon de commande qui va bien (vendu à 30 Euros hors frais de port qui sont gratuits jusqu'à fin décembre 2008) mais également quelques éléments, à télécharger, nécessaires au jeu  : réglette, feuille de constitution d'armée (exel), marqueurs, etc...

Avec le livre de règle il vous est fourni une fiche synthétiuqe appelée "fiche de référence" qui sert d'aide de jeu bien pratique. Et en plus tout est plastifié.

Par delà les quelques pages de règle, vous aurez le plaisir de découvrir toutes les listes d'armées. Il y a en tout et pour tout 266 listes classées par période et par région. Un choix énorme sur près de 145 pages. Autant dire de longues heures d'étude de liste.

Et en plus tout ça est en français.

Bonne lecture à vous, moi j'y retourne.
Repost 0
Published by Christophe - dans Règles de jeu
commenter cet article